Amazon Cloud Drive : la BD gagnera-t-elle le nuage ?

L’informatique dans les nuages… Le cloud computing est (en gros et en une phrase) une solution qui permet de stocker ses données (ou ses applications) non pas sur une machine physique (disque dur de son ordinateur par exemple) mais dans un espace virtuel (accessible via le web).

Mais pourquoi je vous parle de ça ? Quel rapport avec la bande dessinée ? J’y viens…

L’actualité d’abord c’est l’annonce par Amazon (le libraire mondial en ligne) du lancement de Cloud Drive.

Cloud Drive c’est la mise à disposition d’un espace de stockage virtuel pour sauvegarder, de manière sécurisée, toutes ses données numériques : musique, photo, vidéo… mais pourquoi pas aussi sa bibliothèque de livres ou de bandes dessinées numériques.

Le grand avantage du stockage « dans les nuages » c’est que l’ensemble des documents ainsi sauvegardés sont accessibles à tout moment et de n’importe où : depuis son téléphone portable, sa tablette, son pc à la maison, son pc au bureau, un cyber café à Katmandou, la machine d’un ami…

Amazon offre jusqu’à 5 GB de stockage gratuit (l’équivalent de 1000 chansons ou 2000 photos). Au delà, il faudra payer entre 20 dollars par an (20 GB) et 1000 dollars par an (1000 GB). On parle en dollars pour le moment car Cloud Drive n’est pour le moment disponible qu’aux États-Unis.

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Google+Email this to someonePrint this page