Les Requins Marteaux : pour une poignée de dollars

Petit éditeur de bande dessinée, petites dettes ; mais grosses difficultés !  Les Requins Marteaux, structure atypique entre le collectif d’auteurs et l’éditeur indépendant tendance underground, pourrait voir la poursuite de son activité menacée pour un problème de trésorerie.

Dans un billet intitulé La fin est proche… à moins que, l’éditeur fait état de d’un manque de trésorerie de 60 000 euros. « Nous sommes dans une salle passe », résume l’éditeur.

La situation n’est pas totalement désespérée : « ces 60 000 euros nous les avons, sous forme de livres, de t-shirts et autres bienfaits de la société de consommation ! Vous les achetez, nous sommes sauvés ! ».

L’injonction est raisonnable et le catalogue des Requins Marteaux suffisamment séduisant et hétérogène pour que chacun y trouve son compte. Pour ma part, je préconise, pour une poignée de dollars :

Le goût du paradis de Nine Antico

Comtesse de Aude Picault dans l’attrayante collection « BD Cul »

The autobiography of me too de Guillaume Bouzard

Supermurgeman de Mathieu Sapin

Pour ceux qui ne savent pas lire il y a aussi de très beaux tee-shirts.

 

 

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Google+Email this to someonePrint this page