Joann Sfar : de la colère au « Journal de Merde »

Ni blog, ni carnet de dessin, ni journal intime… pas même de la bande dessinée ! C’est ainsi que Joann Sfar tente de définir Le Journal de Merde, 2 planches quotidiennes publiées sur le site internet de Télérama.

J2M (journal de merde) c’est du « journal-presse » nous dit Sfar, une expérience dictée par la colère ; Journal et pas blog : « Dire « blog » sous entendrait que ça n’est pas une publication, que ça n’est pas un travail, que ça ne dit pas une thèse. » explique encore Sfar sur son blog (?).  Avec J2M Sfar souhaite passer du côté obscur de la force. Le blog c’est pour les gentils, MOI JE   SUIS MÉCHANT, crie l’auteur du Chat du Rabbin. Et d’ajouter, méchant mais aussi « triste, rieur et complètement paumé ».

Parfois ça ressemble à du Wolinski, d’autres fois à du Sfar encore… et puis le plus souvent à rien de connu. Au fil de la lecture on a du mal à croire que Sfar soit un vrai méchant. Son dessin le dessert merveilleusement bien !

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Google+Email this to someonePrint this page