James Kochalka arrête son strip quotidien American Elf ?

Petit coup de déprime passager ou arrêt définitif ?

Voilà 14 ans que James Kochalka publie chaque jour un strip, American Elf, sur le site du même nom. 4 cases quotidiennes, pas réellement de chute, sorte de journal intime minimaliste, attachant et absurde. Une manière de donner des nouvelles ; une carte postale numérique plus le talent de Kochalka.

Et là, depuis 2 ou 3 strips, Kochalka nous fait savoir qu’il a un petit coup de « moins bien ». Il se sent déprimé. Jeudi 6 décembre, il écrit, « ça fait longtemps que j’y pense… ». Il a le sentiment de ne plus avoir la force de publier ce strip, devenu un poids trop lourd, chaque jour. Comme une rupture amoureuse, son personnage (son double dessiné) conclut le strip du 6 décembre par « A chaque fois que je pense à l’arrêt d’American Elf, je pleure... ».

Et puis vendredi, ce dessin apaisé, une seule case d’un Kochalka ayant retrouvé le sourire et qui dit : « Je n’arrive pas à croire que j’ai arrêté American Elf ».

Nous non plus.

Le premier American Elf

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Google+Email this to someonePrint this page