Au lit avec Daredevil

Matt Seneca

Quand il ne fait pas le critique BD (Comics Alliance, Robot 6, The Comics Journal) , Matt Seneca dessine. Il a un blog pour ça, Matt Seneca Comix, qui ressemble parfois à une salle de shoot. Ça suinte la drogue.

L’autre sujet de prédilection de Seneca, c’est le sexe ; le troisième n’est pas le rock’n’roll mais les super-héros. Encore qu’il les préfère quand ils sont maltraités.

Avec Daredevil 12 inch (Daredevil 30 cm – compte tenu de la nature du comics, on peut imaginer que les 30 cm font référence à une partie très précise de l’anatomie de Daredevil), un mini-comics qu’il auto-édite, Seneca réunit sexe et super-héros.

La sauvagerie habituelle du trait de Seneca se fait ici plus sage et plus sobre au profit de la lascivité de son sujet. « Daredevil 12 inch est, de loin, le comic book le plus sexuellement alléchant que vous lirez avant un bon bout de temps », nous assure Seneca.

(Daredevil 12 inch peut être commandé directement auprès de l’auteur sur son blog)

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Google+Email this to someonePrint this page