Pénélope Bagieu is so french (but what the fuck ?)

Pénélope Bagieu

Honnêtement je n’ai pas bien compris le concept (on dit comme ça dans le marketing). Le site s’appelle French is good. Il a été créé dans le cadre de l’exposition Pattes de Mouche, une exposition dédiée à Pénélope Bagieu pendant le festival d’Angoulême.

Le site mettra en ligne à partir du 30 janvier 2013 des dessins de Pénélope Bagieu traduits en japonais.

Jusque là c’est à peu près clair : faire découvrir la vie fascinante de Pénélope au public japonais.

Ce qui l’est moins, c’est l’association de Pénélope Bagieu et d’une tentative de promotion du style de vie à la française. Non pas que Pénélope Bagieu n’incarne pas cette légèreté toute parisienne que le monde entier nous envie. Non, ce qui choc c’est la manière dont la marque France et la marque Bagieu (si je peux me permettre) sont associées.

On ne comprend pas bien qui fait la promotion de qui. Est-ce que Pénélope Bagieu a besoin d’être associée au « chic parisien » (à prononcer avec un léger accent anglais) pour connaître le succès ? Elle s’est très bien débrouillée sans jusque là.

Et s’il s’agit de faire la promotion de notre beau pays, l’écrin est bien « cheap » (à prononcer avec un fort accent français) :  un site Internet qui repose sur le plus basique des modèles WordPress ; un logo qui semble avoir été piqué à Armor-Lux et qui arbore une fleur de lys dont on se demande ce qu’elle fait ici. La tour Eiffel s’en tire pas trop mal.

Il y a certainement plein d’ironie dans le projet mais elle m’a échappé.

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Google+Email this to someonePrint this page

1 réflexion au sujet de “Pénélope Bagieu is so french (but what the fuck ?)”

  1. Ben moi je trouve que Pénélope Bagieu incarne le chic parisien, entre Amélie Poulain et Valérie Trierweiler ; elle l’incarne au moins autant que le pinard de Montmartre que les Japonais aiment tant. Je serais pas étonné qu’elle cartonne au Japon.

Les commentaires sont fermés.