Boulet, un ténébreux en Amérique

Boulet

Ne vous laissez pas abuser par le titre, ce n’est pas Boulet que j’appelle le ténébreux. Le ténébreux c’était le titre de cette BD qu’il avait réalisé en janvier 2012 à l’occasion des 24 heures de la bande dessinée d’Angoulême. 24 pages de facilité et de virtuosité, réalisées en 24 heures.

Le projet (rapidement traduit en anglais) avait également, à l’époque, impressionné la presse spécialisée américaine (voir notamment l’interview de Boulet dans Comic Riff).

Si bien qu’en avril 2013 les américains auront droit à une version papier du Ténébreux, proposée par AdHouse Books, sous le titre Darkness (mise à jour : Noirness finalement – Darkness étant déjà pris) et un dessin de couverture en couleur inédit.

 

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Google+Email this to someonePrint this page