La pochette nirvanesque du dernier album de Yeah Yeah Yeahs

Yeah Yeah Yeahs

Le dernier album du groupe Yeah Yeah Yeahs, Mosquito, soulève la polémique. Toute la presse musicale leur tombe dessus. Une polémique graphique car côté musique l’album est plutôt bien accueilli.

C’est la pochette qui fait l’objet de toutes les critiques : « Pochette horrible » chez Les Inrocks, « Pire couverture de 2013 » pour Pop Dust, « la couverture qui craint » pour The Guardian… Cessez le feu !

Elle est l’oeuvre du coréen Beomsik Shimbe Shim et n’est pas sans rappeler Nevermind de Nirvana ; même si l’auteur s’en défend.

Qu’est qui déplaît de façon aussi unanime dans cette pochette ? C’est vrai qu’elle a un côté « fait main », série B, qu’elle flirte avec le mauvais gout. Et alors ? C’est un peu ça le rock. Et les meilleures pochettes de l’histoire du rock, celles qui ont gravé notre mémoire, avaient ce parfum de mauvais genre.

Nirvana

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Google+Email this to someonePrint this page