ComiXology convertit 14 éditeurs français à la bande dessinée numérique

Le bleu est une couleur chaudeComiXology, la première plateforme mondiale de distribution de bande dessinée au format numérique, l’avait annoncé il y a quelques mois : l’Europe, et la France en particulier, figuraient au premier plan de sa stratégie de développement. L’entreprise américaine dispose même depuis le début de l’année d’une antenne française installée à Paris.

Fondé en 2007, ComiXology annonçait 100 millions de téléchargement en octobre 2012. Son chiffre d’affaire en 2011 s’établissait à 19 millions de dollars avec un objectif à 70 millions de dollars pour fin 2012 (non dévoilé). On estime ainsi que ComiXology détiendrait 80 % de la distribution de la bande dessinée numérique dans le monde.

Delcourt avait été le premier à rejoindre ComiXology en janvier 2013 avec néanmoins une seule série, qui plus est la version française d’une série américaine, Walking Dead.

Depuis le 19 juin 2013, se sont désormais 14 éditeurs français qui figurent au catalogue numérique de ComiXology pour un total de 400 titres actuellement.

Exceptés Glénat et Delcourt, il s’agit pour le moment d’acteurs spécialisés (manga ou comics) ou de petites tailles : Aelement Comics, Akileos, Ankama, Ça et Là, I Can Fly, Indeez Urban Éditions, Los Brignolès, Panini Comics, Sandawe, Soleil Productions, Wanga Comics et WEBellipses

ComiXology estime ainsi que désormais, potentiellement, 40 % du marché français de la bande dessinée, pourront être disponibles sur son site au format numérique.

Les autres 60 % (Dargaud, Dupuis, Casterman, Futuropolis, Gallimard…) se trouvent principalement sur la plateforme concurrente française, Izneo.

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Google+Email this to someonePrint this page