DC Comics convertit la bande dessinée numérique à l’interactivité

Priorité à la bande dessinée numérique. C’est, énoncé dans la langue de Molière (parce que Molière aussi s’intéresse au numérique) la stratégie, depuis 2011, de l’éditeur américain de Superman, DC Comics.

Une stratégie payante puisque DC Comics affirme que plus d’un millions de ses comics sont téléchargés chaque mois depuis les différentes plateforme de commercialisation (Amazon, ComiXology, Barnes & Noble). Et  DC gagne sur tous les fronts puisque, toujours selon l’éditeur, cette croissance ne se fait pas au détriment des albums papiers.

La BD numérique aux US, n’est donc plus un gadget. « Same day as print », les comics numériques paraissent le même jour que leur version papier. Un grand nombre de titres, nouveautés et rééditions, sont proposées chaque semaine au lecteur numérique. Certes un comics c’est souvent une trentaine de page et un prix inférieur à 4 dollars.

Fort de ces réussites DC Comics veut aller encore plus loin dans l’expérience numérique et dévoile 2 nouveaux projets : DC² et DC² Multiverse. Honnêtement, je n’ai pas bien compris la différence entre les 2.

En résumé, il s’agit d’une part d’ajouter une couche multimédia (bruitage, musique, options…) à la version numérique et d’autre part, offrir au lecteur d’interagir sur l’histoire, ses choix conduisant vers différents scénarios possibles.

Quand on lit ça, on se demande si DC Comics n’est pas en train de réinventer le jeu vidéo. On va encore patienter jusqu’à la sortie du premier titre, un Batman, pour juger.

Batman 66

Bat66seq2

2 images alternatives de Batman 66 en version DC²

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Google+Email this to someonePrint this page

1 réflexion au sujet de “DC Comics convertit la bande dessinée numérique à l’interactivité”

Les commentaires sont fermés.