L’incal pourrait être adapté au cinéma : qui pour jouer John Difool ? On a notre petite idée

John Difool

J’y pense depuis que j’ai appris la nouvelle. Nicolas Winding Refn, le réalisateur de Drive et Only God Forgives, par ailleurs grand admirateur de Jodorowsky, envisagerait d’adapter l’Incal au cinéma.

Tout ça est bien entendu au conditionnel. Dès qu’un réalisateur croise Jodorowsky, il lui prend l’envie d’adapter l’Incal. Le même phénomène devait se produire du vivant de Moebius.

Peu importe. Moi je n’en dors plus. Une seule question me taraude : qui pour jouer John Difool ? J’ai bien dû passer en revue tout ce que le cinéma international compte d’acteurs mâles. Rien ne collait : trop lisse, trop jeune, trop beau, trop moche, trop musclé… Ils étaient tous trop ou pas assez.

Et puis soudain l’illumination. C’est lui. Forcément. Comme une évidence que le sort c’était acharné à me cacher. Benoît Poelvoorde !

Cette même lassitude dans le regard ; la ride narrative ; le nez héroïque. Mais c’est de l’intérieur qu’il lui ressemble le mieux. Un inévitable perdant sur lequel on trouvera à s’appuyer, malgré lui, pour sauver le monde.

poelvoorde2

poelvoorde

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Google+Email this to someonePrint this page

1 réflexion au sujet de “L’incal pourrait être adapté au cinéma : qui pour jouer John Difool ? On a notre petite idée”

Les commentaires sont fermés.