10 règles à l’usage du dessinateur de bande dessinée

Larry Hama

Le dessinateur et scénariste américain Larry Hama (G.I. Joe, Wolverine…) a posté sur Facebook (cité par The Beat) une liste de 10 règles essentielles qui guident son travaille de dessinateur et de scénariste. Larry Hama précise intelligemment que ce sont d’abord des règles personnelles avec lesquelles on peut très bien ne pas être d’accord.

  1. Interdis-toi de dessiner des personnages qui sont juste là debout à ne rien faire.
  2. N’importe quelle expression sur le visage d’un personnage vaut mieux qu’un regard totalement vide.
  3. Evite les lignes droites qui divisent trop strictement la case.
  4. Si tu utilises un cadrage insolite ou audacieux dans une case, il doit y avoir une raison pour ça.
  5. Si tu n’as pas au moins une case dans chaque page avec un personnage de pied, c’est que ta « caméra » est trop près.
  6. Préfère des cadrages inspirés de Lawrence d’Arabie plutôt que de Plus Belle La vie (General Hospital dans le texte original)
  7. Ne pense pas aux décors comme « les trucs à faire pour remplir les blancs après que les personnages ont été dessinés ».
  8. Si tu sais comment le truc s’appelle et que tu as une connexion Internet, il n’y a aucune raison pour que tu dessines ce truc de manière peu précise.
  9. Si le coloriste en est à se demander si la scène se déroule de nuit, c’est que tu as raté ton travail.
  10. Si tu ne peux pas prolonger le dessin au-delà des bords de la case, il y a de grandes chances pour que tu aies triché avec la perspective.

Dans la même catégorie