Yann et Conrad en enfer

On est en -34 avant les Pictes ; 1979 dans notre calendrier actuel. Conrad n’a pas encore dessiné de gaulois. Il n’a pas fait grand chose en BD à l’époque. Des histoires courtes et oubliées dans le journal de Spirou avec déjà celui qui restera longtemps son compagnon de route, Yann.

Conrad - Jason

Jason de Conrad et Mythic (1978)

Spirou justement où le rédacteur en chef propose en 1979 aux 2 jeunes garçons (Conrad a 20 ans, Yann 25 ans) « d’animer » les pages du journal. Dans la tête de Alain de Kuyssche, le rédac chef de Spirou, il s’agissait, j’imagine, de donner une espèce de fil conducteur au journal, d’assurer les liaisons d’une série à l’autre. Il y avait peut-être un peu de malice (cette expression est tellement 79′) chez de Kuyssche.

Ainsi Yann et Conrad vont pendant quelques numéros coloniser les hauts de pages du journal. Et friser à chaque dessin la faute professionnelle.

yetcspirou

yetc2

2013  An 1 des Pictes, Dargaud édite un recueil de ces hauts de pages, sous le titre Dans l’enfer des hauts de pages (novembre 2013).

Yann et Conrad

Il s’agit en réalité d’une réédition. Yves Schlirf (actuel directeur des éditions Kana – filiale de Dargaud) publia en 1981 le recueil sous le titre Huit mois dans l’enfer des hauts de pages (Bidouille édition).

Yann et Conrad

Peut-on encore lire ces « hauts de pages » ? Oui sans doute bien que plusieurs références échapperont aux lecteurs les plus jeunes ou non familiers du journal de Spirou de l’époque. Oui sûrement pour l’humour du duo qui préfigure déjà celui qui éclatera quelques années plus tard dans Les Innommables.

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Google+Email this to someonePrint this page