Gibert Fun

Joseph Gibert

Gibert Fun est un titre très drôle (croyez-moi) mais qui, je le crains, ne sera pas compris au-delà du Quartier Latin. J’avais aussi pensé à Gibert Joseph se donne un coup de jeune. Même punition.

Pour ceux qui n’habitent pas le 6ème arrondissement, il y a deux librairies parisiennes emblématiques entre la place et le boulevard St-Michel, Joseph Gibert et Gibert Jeune. Ça ne vous aura pas échappé qu’elles ont une origine commune mais comme dans toutes les bonnes familles, on finit par se disputer et se séparer. C’était il y a longtemps, au début du 20ème siècle.

On a beau être plus que centenaire, on veut encore faire sa belle. Et Joseph Gibert vient nous rappeler avec une campagne promo sympathique qu’elle demeure un des plus beaux spot BD de la capitale avec plus de 50 000 références en rayon. D’ailleurs chez Joseph c’est ce que tout temps on est venu cherché : la profusion. Et le désordre, pour le côté fun.

Parce que Joseph Gibert c’est un peu un petit bouquiniste qui se serait installé sur plusieurs étages et des centaines de mètres carrés de rayons en plein cœur de Paris.

Avant Internet quand on voulait mettre la main sur un bouquin introuvable, une BD épuisée, le passage chez Joseph Gibert était incontournable. Ça c’était avant Internet.

Néanmoins, pour le lecteur à la recherche de sensations fortes, pour lequel surfer la toile amazonienne ne suffit plus, Joseph Gibert reste une des meilleures vagues parisienne.

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Google+Email this to someonePrint this page