Plagiat sanglant dans la BD : on a volé l’écriture manuscrite de Pénélope Bagieu

Ne venez pas me reprocher de faire dans le sensationnalisme alors que depuis 24 heures vous vous délectez des amours (mal) dissimulés de notre président.

D’abord au Rapide on ne s’en ai jamais caché, on est un peu le Closer de la bande dessinée. Avec néanmoins une actualité scandaleuse beaucoup moins abondante que dans d’autres secteurs d’activité. On n’a pas souvent du croustillant à se mettre sous la dent.

Alors permettez, quand Pénélope Bagieu accuse publiquement une certaine Hélène Pouille de plagiat, on ne va pas se retenir d’en faire nos choux gras.

pbpouille

L’accusation de plagiat porte précisément  sur l’écriture de Pénélépe Bagieu. Hélène, ça va être difficile de te défendre, l’imitation est flagrante. Ou méfie toi de ton inconscient ; d’ailleurs le titre de ton dessin aurait dû t’alerter : Parfois j’ai comme une impression de déjà-vu. Ou alors s’agissait-il d’ironie ? Ou finalement un hommage à l’efficacité de Pénélope ? car tous les moyens seraient bons pour défendre une « grande cause » (ici le revenu de base inconditionnel).

helenpouille

Hélène Pouille

C’est toujours désagréable pour un auteur de se faire piller. Dans le cas de Pénélope Bagieu c’est même étonnant qu’elle ne réagisse pas plus souvent (publiquement en tout cas) car, plus que son écriture, c’est son dessin qui est le plus souvent imité.

Maintenant qu’elle se rassure, ça arrive même, et surtout, aux plus grands. Yves Chaland, dans La vie exemplaire de Jijé, rapportait la querelle pour plagiat qui opposa Jijé et Hergé, et réglée de la plus belle façon, en 3 dessins.

Jijé - Chaland

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Google+Email this to someonePrint this page

3 réflexions au sujet de “Plagiat sanglant dans la BD : on a volé l’écriture manuscrite de Pénélope Bagieu”

  1. Bonjour,
    En ce qui concerne Tintin, Hergé s’est peut-être lui même inspiré d’un prédécesseur, l’auteur de « Quart-de-brie et Sac-à-puces » (oui ben c’est leurs noms, hein j’y suis pour rien moi) en 1926, comme je tente de le laisser croire dans ma dernière note de blog (attention ici tentative éhontée de faire de la pub pour un blog que j’aime d’autant mieux qu’il est à moi) :
    http://lapatatesacreedumachupichu.blogspot.com/2014/01/pataterie-10-le-petit-journal-illustre.html

    Si vous ne voulez pas lire ma note (je peux comprendre, mais ça fait mal à mon petit cœur), vous pouvez aller directement sur Gallica pour voir de quoi je parle :
    http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k7177103/f8.image

    Funfact : l’auteur de Quart-de-Brie et Sac-à-Puce s’appelle Zep :
    http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k7177137/f9.image

    Blouzouga Memphis

Les commentaires sont fermés.