Premier jour du Festival d’Angoulême 2014 : on fait l’appel

Le 41ème festival international de la bande dessinée d’Angoulême a ouvert ses portes ce jeudi 30 janvier 2014. Ils sont venus, ils sont tous là…

Non pas tous. Les éditions Dupuis ne viennent plus depuis 2011. Une vieille rancune. De celle que l’on se transmet de génération en génération, comme dans ses familles corses, jusqu’à en oublier la raison originelle.  Les vieux du village racontent que Dupuis, éditeur jeunesse et grand public, avait le sentiment d’être snobé par le festival. Un boycott un rien hypocrite puisque les autres filiales du groupe Média Participations (maison mère de Dupuis) sont elles présentes : Dargaud, Le Lombard, Urban Comics.

Le cœur a ses raisons que le business ignore.

Il y a néanmoins du monde à Angoulême cette année. Notre envoyé spécial les a compté ce matin ; ce soir il ne sera plus en état (comme beaucoup d’envoyés spéciaux il a tendance à abuser des boissons alcoolisées). Même à jeun, il à dénombré plus de 250 exposants.

Comment se répartissent ces 250 exposants sur la carte du monde d’Angoulême  ?

  • Le Nouveau Monde (les petits et  les éditeurs intermédiaires) : 45 % des exposants
  • BD alternative (les petits éditeurs qui n’ont pas trouvé de place dans le Nouveau Monde ? ) : 16 % des exposants
  • Le Monde des Bulles (les gros éditeurs) : 19 % des exposants
  • Little Asia (le manga et la BD asiatique) : 4 % des exposants
  • Para BD (figurines…) : 16 % des exposants

Plus de 60 % d’éditeurs « indépendants ». Angoulême serait-il un festival alternatif ?

Alternatif, si on pousse un peu, mais masculin ! Les femmes manquent à l’appel ! C’est en tout cas ce qui ressort des édifiantes infographies réalisées par Klervi Le Cozic pour le webzine La Déviation :

deviation

On s’était livré à un petit exercice comparable il y a quelques mois avec le Baromètre Homme-Femme des sorties BD de juin 2013. Avec La Déviation on sait que la parité en bande dessinée ce n’est pas encore pour 2014.

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Google+Email this to someonePrint this page