Du bleu et trop d’ombre pour Natacha

Natacha

Un nouvel album de Natacha sur une histoire de Sirius et (si l’on en croit le site de l’éditeur) un scénario d’Artet (dont le nom, curieusement, n’apparaît pas sur la couverture de l’album). Guy d’Artet avait pourtant déjà écrit le scénario du tome 20 des aventures de la jolie hôtesse de l’air, Atoll 66.

Les dessins sont bien sûrs  (mais plus rien n’est évident de nos jours en bande dessinée) de Walthéry.

Cet opus 22, Sirius oblige, à pour titre L’épervier bleu (vous ferez vous même vos recherches pour savoir pourquoi ; je ne vais pas vous mâcher tout le travail. J’ai une vie moi aussi). L’album sort en mai 2014, chez Dupuis.

Natacha c’est l’habile mélange d’un fantasme adulte (l’hôtesse de l’air sexy) avec l’imaginaire érotique d’un d’un pré-adolescent. Des courbes, des poitrines à peine dévoilées… et de l’ombre. Trop d’ombre ! On est en 2014, nom de nom ! Nos jeunes garçons prépubères  en ont déjà vu d’autres sur L’internet (Ah, les cochons !).

Walthéry, laissez, s’il vous plait, tomber ses ombres tartuffières.

Ça commence plutôt bien :

Natacha

Puis ça se gâte rapidement : 

Natacha

(Sinon Walthéry dessine toujours aussi bien les oiseaux.)

Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on FacebookShare on Google+Email this to someonePrint this page